L'éveil d'un champion?

 

Adrien Noel va-t-il effacer cette étiquette d'éternel espoir qui lui colle à la peau depuis 2015 ? Auteur de performances de haute voltige assez jeune avec notamment des chronos de 52'75 sur 400M et de 14'59" sur 5000M en 2015, le talent du WACO semble avoir pris en maturité depuis ses mésaventures de 2017. En effet, des soucis à son mollet gauche et à sa hanche ont indéniablement freiné son évolution. Des problèmes qui furent résolus grâce aux exercices du kinésithérapeute – ostéopathe, Pierre Denays.

Actuellement en stage sur l'île de Ténérife avec quelques autres lascars, Adrien a accepté de se confier pour notre site. Une véritable interview à cœur ouvert qui nous permet de retracer son histoire. Celle-ci a débuté lorsqu'il était âgé de 16 ans. Adrien nourrissait alors le désir de marcher sur les traces de son paternel et de son frère.

« J'ai commencé à courir pour suivre mon père ainsi qu’Enzo, mon frère, qui avait débuté un an auparavant. A ce moment-là, je ne pratiquais plus de sport, j'avais arrêté le foot, le judo et le volley depuis au moins douze mois. Il était temps de me remettre à faire quelque chose. J'avais déjà participé à quelques joggings avant cela. J'ai pris goût et je ne me suis plus jamais arrêté sauf sur blessure » dixit Adrien.

L'histoire d'amour entre le hannutois et l'athlétisme a plutôt bien démarré puisque l'élève de Roger Igo peut se targuer d'avoir déjà quelques solides références sur plusieurs distances : 52'75 sur 400M, 1'55"16 sur 800M, 3'55"96 sur 1500M, 8'36"22 sur 3000M, 31'34" sur 10 000M, 52'14" sur 10 miles et 1h09'45 sur son premier semi-marathon. On notera également un titre de champion de Belgique junior du 4 x 1500M acquit en 2014 et une sixième place sur 800M chez les espoirs l’année suivante.

Img 20190130 122852 017

L'éclosion d'un nouvel Adrien Noel ?

Adrien Noel, c'est un compétiteur qui aime gagner et qui ne rechigne jamais devant le travail à l'entraînement où il avouera même prendre autant de plaisir que durant une course. En témoigne de nouveau cette semaine en Espagne où il a parcouru plus de 150 kilomètres. Qu’il neige, qu’il pleuve, que le soleil cogne, il est toujours là. Néanmoins, Adrien, c'est aussi (ou c'était) parfois un mental trop fébrile en course officielle. On lui reprochera par exemple souvent d'abandonner trop facilement lorsque la difficulté se présente face à lui durant une compétition. A cela, l’amoureux de la marque à la virgule répond avec tranquillité :

« Il fut un temps où j'abandonnais régulièrement, c'est vrai... Mais depuis ma blessure, j'ai forgé mon mental je pense. Dans un sens, ne plus courir durant tant de mois m'aura été bénéfique. Le dépassement de soi et la performance, voilà ce qui me motive à courir. Le reste, je m’en moque. Ça peut paraître un peu fleur bleue mais lors de certains entraînements, Je m'amuse autant voire davantage qu'en course. Surtout avec le groupe dans lequel je suis. On a une très bonne cohésion. Le but est de tout faire dans les temps demandés ou plus rapidement ».

A 23 ans, Adrien paraît avoir enfin quitté l’adolescence et il voit loin puisqu’il espère passer sous la barre des 30 minutes sur un 10 kilomètres officiel d’ici deux ou trois années. Athlète plutôt complet, il sait le travail qu’il lui reste à accomplir et il a conscience de son potentiel. Sa progression passera d’ailleurs avec l’introduction de quelques séances de musculation très prochainement. Ses modèles? Eliud Kipchoge ou encore Mo Farah.

« No human is limited ou Don't dream of winning, train for it... J'adore. Ces gars ont vraiment une belle mentalité. Ils sont au top mondial et se remettent constamment en question. Ils restent les pieds sur terre ».

Aujourd'hui, Adrien est ambassadeur de la marque Polar, il est sponsorisé par le magasin Jogging Plus avec la collaboration de l’entreprise Craft et il crève la dalle. Ses détracteurs ? Il semble bien décidé à leurs répondre sur le terrain. Vous pouvez suivre son actualité via son compte instagram « adrien_nl7 ». Une année 2019 qui promet bien du spectacle... Pour info, ce jeune homme est toujours célibataire...

Date de dernière mise à jour : 12/11/2020

  • 1 vote. Moyenne 4 sur 5.

Ajouter un commentaire