Quand Nico Joris tue le game...

Ce dimanche était la dernière chance pour chaque candidat de réaliser ou d'améliorer une performance sur les WeKom de Limont, Herve, Chaudfontaine et Aywaille. Et comme très souvent depuis le lancement des concours WeKom, c'est lors du week-end final que tout s'est joué. Entre l'apparition de nouveaux joueurs et le retour des autres bien décidés à se battre coûte que coûte, on peut dire que le spectacle était au rendez-vous. Bref résumé sur ce qu'il s'est passé à Limont et à Herve...

Info athle limont

Joris et Jacquemin ont tué le suspens à Limont...

C'est avec beaucoup d'enthousiasme et de détermination que Stephen Radelet (Huy Athletic Club) pointait le bout de son nez à Limont pour se présenter sur la grille de départ du Tour des Cuistax vers 12h40 ce dimanche. Un segment qui était alors dominé par Alexis Matthys grâce à un chrono de 1'51" (2'41"/km) réalisé la veille. Il n'aura fallut que quelques secondes sur place pour que le hutois comprenne où il était tombé en croisant le regard d'un athlète affûté qui lui semblait familier et qui venait vraisemblablement de tenter sa chance sur la boucle WeKom. Et ses craintes étaient fondées puisqu'il s'agissait d'un jeune coureur de demi-fond aux références plutôt intéressantes. Capable de courir un 1500m en 3'58" (c'était à Ninove en 2018), Nicolas Joris (WACO) se présentait comme un solide candidat à la victoire sur cette portion de 700m plus ou moins plate. Baptiste Huberland (WACO), habitué aux efforts courts et intenses, était également présent aux alentours de 12h30 pour prendre sa revanche sur Alexis Matthys qui venait donc de lui souffler sa première place la veille. Dommage, si le hasard avait bien fait les choses, nous aurions pu obtenir une magnifique course à trois. Au lieu de cela, chacun s'est retrouvé seul sur le circuit en mode contre-la-montre. A ce petit jeu, c'est Nicolas Joris qui s'est logiquement imposé via un temps de 1'43" soit une vitesse de 2'29"/km sur 700m ! Et dire que le jeune homme n'avait pas couru une seule fois de la semaine...

« J'ai été très surpris en voyant le chrono à l'arrivée car je n'avais pas couru une seule fois de la semaine. De plus, depuis que je suis rentré dans le monde professionnel, j'accorde moins de temps à la course » confie le lauréat que l'on espère vite revoir à son meilleur niveau. En espérant que cette jolie performance sur le WeKom de Limont va le booster...

Derrière, ce fut serré pour les places d'honneur puisqu'ils sont 4 à se tenir en deux petites secondes. Stephen Radelet s'empare du mètre de bières grâce à un chrono de 1'50" malgré l'estomac vide tandis qu'Alexis Matthys a pu conserver d'un fifrelin sa place sur le podium final.

Chez les filles, moins de joueuses et il aura fallut attendre l'ultime journée pour que ça s'anime un peu mais on peut dire que WeKom a eu droit à un nouveau podium de qualité. Mathilde Jacquemin (RFCL) venue en compagnie de Nicolas Joris tôt dans la journée a décroché un costaud chrono de 2'14", soit une vitesse moyenne de 3'14"/km pour cette coureuse de 800m. Inutile de dire qu'il fallait déjà une fameuse adversaire pour venir chatouiller ce chrono et pourtant, la hutoise, Paula Allepuz Fuster, lui a bien donné quelques frayeurs. Partie extrêmement vite, la puissante espagnole a légèrement coincé sur le faux-plat montant final pour ne terminer qu'à une poignée de secondes de la leader (2'19"). En troisième position, Géraldine Bidaine (2'43") qui avait également attendu le dernier moment pour tenter sa chance.

L'amour triomphe à Herve...

Du côté de Herve, Julien Dethier ne s'attendait certainement pas à un tel succès et à une bagarre aussi épique tant chez les hommes que chez les dames. Amaury Paquet, Nicolas Schyns, Pierre Ficher, Clement Weber, Stéphane Koninckx, Samuel Dubois, Maureen Kramer, Florence De Cock, Anne Hansez, Véronique Fettweis... Autant d'acteurs pour nous offrir un spectacle absolument grandiose. Les sondages pour départager les favoris avant la course étaient plutôt serrés et aujourd'hui, on peut comprendre pourquoi. En tout début de concours, Véronique Fettweis et Stéphane Koninckx avaient planté le décor. Un temps de 1'30" pour Véronique sur une portion de plus ou moins 480m, soit du 3'05"/km tandis que Stéphane Koninckx réalisait 1'11" (2'26"/km). C'est qu'ils ne sont pas venus pour rigoler ces deux là...

Néanmoins, comme très souvent, le concours a pris une toute autre dimension lors du dernier week-end. C'est ainsi que le vendredi, l'un après l'autre, Amaury Paquet et Nicolas Schyns se sont testés sur la distance en donnant absolument tout ce qu'ils avaient. Et ce fut spectaculaire! Si Nicolas Schyns était donné favori sur le sondage WeKom, c'est Amaury Paquet qui raflait la couronne du roi et pouvait monter sur le trône grâce à un chrono de 1'04" soit du... 2'11"/km! Le kényan blanc devançait son ami de quelques centièmes de secondes! Mais le nouveau deuxième au classement général n'avait pas dit son dernier mot et a décidé de revenir avec sa compagne le dimanche... Et là, c'est le clou du spectacle. Nicolas Schyns parvient à sortir un chrono monstrueux de 1'02" pour aller déloger son pote de la première place tandis que sa petite amie, Florence De Cock (WACO), s'emparait, elle aussi, du leadership pour deux petites secondes sur Véronique Fettweis. On dit souvent que l'amour donne des ailes... C'est peut-être bien vrai finalement.

  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.

Ajouter un commentaire

 
×